RESSOURCES ÉNERGÉTIQUES AU MAGHREB

Quelles sont les richesses énergétiques présentes dans les pays du Maghreb ? Sont-elles équitablement réparties ? Les besoins énergétiques sont-ils assurés ? A l’heure des énergies renouvelables, qui utilise quoi ? Un bilan de la situation du Maghreb et de ses productions énergétiques est proposé ici.

A retrouver sur le site du MENA-Post.

AFDB-groupe

Aujourd’hui, quelles énergies au Maghreb?

Aujourd’hui, la palette des énergies est large. Entre énergies renouvelables et non renouvelables, le choix est vaste. Alors que certains pays sont dotés de sous-sols riches en ressources non renouvelables, d’autres n’ont pas cette chance et ont opté pour les énergies renouvelables, développées récemment et plus respectueuses de l’environnement.

Entre abondance et rareté, le Maghreb est énergétiquement hétérogène. Au Maroc, la consommation énergétique est presque deux fois supérieure à la production, alors que pendant ce temps l’Algérie est largement excédentaire.

Alors, qui produit quoi concrètement ?

L’Algérie : sol fertile du Maghreb

L’Algérie, avec son sous-sol riche, exploite ses ressources énergétiques et en tire profit. De fait, contrairement à ses voisins, elle est bien moins active dans le domaine des énergies dites « vertes ».

En effet, le ministère de l’Energie a rendu public au mois de septembre 2014 un rapport sur le bilan énergétique de l’année précédente. Il semble que bien qu’une petite baisse de production soit constatée, le pays est quand même largement excédentaire. Membre de l’OPEP, l’Algérie  est un pays exportateur de pétrole et de gaz. Mais il semblerait que la fin prévue de ces énergies commence à inquiéter.

L’Algérie a donc pensé « l’après-pétrole ». Comment continuer à produire l’énergie nécessaire au pays sans dépendre totalement de ces ressources en déclin ? Le gouvernement algérien a ainsi adopté fin février 2015 un programme de développement des énergies renouvelables 2015-2030.

Alors, les énergies « vertes » semblent avoir un bel avenir devant elles dans ce pays du Maghreb, bien que n’étant pas encore présentes.

La Tunisie et le Maroc se sont mis au vert

La Tunisie et le Maroc, démunis d’énergie fossile, ont pris le tournant des énergies renouvelables bien avant l’Algérie.

Energie solaire, hydraulique ou éolienne, ces pays d’Afrique du nord sont gâtés au niveau climatique, ce qui rend l’exploitation de ces ressources d’énergie optimale. En effet, sur les rives de la Méditerranée, ces deux pays ont du soleil, du vent et de l’eau à revendre. Et c’est le bon filon ! Voici comment pallier à leur pauvreté de sous-sol. Mais il y a deux cas de figure.

Le Maroc est le leader de la région en ce qui concerne la mise en place de parcs d’exploitation des énergies renouvelables. Aussi bien pour les éoliennes que les panneaux solaires, plusieurs grands projets ont vu ou vont prochainement voir le jour dans le pays. On peut citer le mégaprojet Noor qui a pour objectif la mise en place de plusieurs centrales solaires. La volonté marocaine est de développer le secteur des énergies renouvelables afin d’assurer 42% de ses besoins en énergies dans un premier temps.

Le cas de la Tunisie est plus inquiétant. Produisant du pétrole ainsi que des énergies solaires ou éoliennes, la Tunisie est diversifiée mais n’arrive toutefois pas à développer un secteur capable de s’auto-suffire. Ainsi, en grand déficit au niveau du pétrole, les énergies renouvelables, lentement adoptées, ne pallient pas à ce manque.

M. Said Kechida, chargé de mission au cabinet du chef du gouvernement, a indiqué que la facture énergétique coûte près de 14% du PIB et le montant des subventions publiques allouées au secteur de l’énergie avoisine les 20% du budget de l’Etat. « C’est une situation alarmante qui risque de s’aggraver, en raison de l’augmentation prévisible des prix de l’énergie au niveau international et du déficit endémique du bilan énergétique national » a-t-il expliqué.

Ainsi, une réelle transition énergétique est souhaitée, ce qui permettrait de réduire la vulnérabilité dans ce domaine et de garantir davantage de sécurité dans l’approvisionnement du pays.

Alors, renouvelable ou non renouvelable ?

Voici ci-dessous un schéma synthétique, qui dresse la liste des ressources énergétiques actuelles, présentes dans les trois pays du Maghreb que sont la Tunisie, le Maroc et l’Algérie.

Energie Maghreb-Julia Buquet

 

Julia Buquet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s